THE CRAMPS – A Date With Elvis THE CRAMPS
A Date With Elvis

Label : Big Beat
Nombre de titres : 11
Durée : 43:51 minutes
Pays : USA

Chronique par Jean-Mimi

Ce groupe mythique de Rock n’Roll burné fut formé en 1975 par Lux Interior & Ivy Rorschach. Complètement possédés, les Cramps sont avant tout un band scénique de haute volé, hyper tonique, habité et très stylé, dans ce cas précis : le terme « il faut le voir, pour le croire » s’applique à la lettre !

Allant pulvériser les fans à grand renfort de rythmiques endiablées et cela du fameux CBGB’s au State mental Hospital, que n’a-t-on pas raconté sur eux ? A la base d’un mouvement (avec les Meteors), les Américains vont garder une ligne directrice tout en évoluant et en créant leur propre univers. Un univers horrifique, teinté de série B, colorié façon psychédélique et furieusement sexy. Au niveau sonore : il faut avoir connu le mag New Rose où l’on récupérait des petits chefs d’œuvres du genre. Ouais, des bons vieux vinyles aux jaquettes criardes ornées de têtes de mort fluo, d’Aliens zarbis et de Pin-ups à faire passer celle du Pirelli pour le poster central de modes & travaux… Arfff à l’époque, rien qu’à la pochette, on savait s’il s’agissait d’un skeud Punk, Psycho, alternatif ou New Wave. De plus, on n’avait pas trop de blé, n’empêche que l’on se sortait les doigts du cul pour toucher le truc qui tue et à ce petit jeu, les Cramps revenaient souvent. Néanmoins, leur disco étant fulgurante, il est difficile de choisir un incontournable : Smell of female est monstrueux, Flamejob talentueux et Stay Sick abomifreux. J’ai donc choisi A date with Elvis (titre tiré d’un album d’Elvis du même nom) qui est dédicacé à la mémoire de Ricky Nelson hé hé, humour d’un jour, humour toujours…

L’album démarre par une intro saturée immédiatement déchirée par un tempo Rockabilly, puis en moins de 30 secondes « le temps se brouille », car le premier son d’un chant suave & puissant retentit dans les baffles ! How far ? How far can too far go ? Plus qu’un titre un hymne. Roulement de caisse claire et roulez jeunesse « The hot pearl snatch » balance à l’ancienne, « People ain’t no good » s’entiche de la chorale des petites chanteuses à la gueule de bois et que dire de What’s inside a girl ? Hmmmmm, rien car dès l’intro ça tue sec & net !!!! Il suffira de 15 petites minutes pour que les deux affreux et les 2 Vamps nous refassent la façade. C’est beau, fort, bref du grand art ! Le disque continue son périple soutenue à bout de bras par la Gretsch de la diablesse : Can your pussy do the dog ? Mais surtout Kizmiaz (que n’aurait pas renié Elvis) en demeurent deux beaux exemples. Sauf qu’avec eux, personne n’est à l’abri « Cornfed Dames » confirme mes dires, « Chiken » qui flirte avec un Jery Lee au mieux de sa forme s’éclatera sur un truculent « Womanneed » avant d’exploser sur « Aloha from hell » en feu d’artifice ! C’est trop fort, donc réconfort, la clôture se fera par une ballade « It’s just that song » tout bonnement exceptionnelle.

A date with Elvis (à l’instar de l’ensemble de la disco) groove chantmé, suinte le Rock et pourfend l’auditeur voué au style « guitare, basse, batterie ». Certes, cet album à un chtit quelque chose en plus… Dans la prod peut être ? Ou simplement dans la folie du quatuor de l’époque ? Une époque qui malheureusement se tourne… En effet, la dernière Cramps vient d’être tirée et la douleur violente a décoiffé le monde de la zique. Lux Interior nous a quitté le 04 février 2009. Ce mec avait un charisme de ouf, une voix d’enfer et un sens du spectacle hallucinant. Si : il y a des gaillards qui tentent d’apporter une pierre à l’édifice, lui c’est un Roc qu’il tractera tout en haut de la montagne et sans forcer…

Titres

01- How Far Can Too Far Go?
02- The Hot Pearl Snatch
03- People Ain't No Good
04- What's Inside a Girl?
05- Can Your Pussy Do the Dog?
06- Kizmiaz
07- Cornfed Dames
08- Chicken
09- (Hot Pool Of) Womanneed
10- Aloha from Hell
11- It's Just That Song

Discographie

1979 - Gravest Hits (EP)
1980 - Songs The Lord Taught Us
1981 - Psychedelic Jungle
1983 - Smell of Female
1983 - ...Off The Bone
1984 - Bad Music for Bad People
1986 - A Date With Elvis
1987 - Rockin n Reelin in Auckland New Zealand
1990 - Stay Sick
1991 - Look Mom, No Head!
1994 - Flame Job
1997 - Big Beat From Badsville
2003 - Fiends of Dope Island
2004 - How to Make a Monster
2006 - The Secret Life of the Cramps

Line-Up

Lux Interior - Vocaux
Poison Ivy Rorschach - Guitare, Basse
Nick Knox - Batterie

Liens